ssiad


Ce service, géré par le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale), a pour but d'aider les personnes, âgées malades ou handicapéespour faire face aux besoins de la vie courante dont la toilette. Pris en charge par l'assurance maladie sur prescription médicale, ilne coûte pas à la ville. La municipalité a décidé unilatéralement de le supprimer, sans même informer de cette décision le conseild'administration du CCAS, instance pourtant décisionnelle.

Cette décision est surprenante. Le service est depuis longtemps reconnu. L'équipe, qui oeuvre avec le Service d'Aide à Domicile(SAAD) pour une meilleure prise en charge globale du patient usager, est très appréciée pour son professionnalisme et son efficacité.Demain, la ville n'aura aucun contrôle sur l'association à laquelle les Eaubonnais s'adresseront directement. Comment sérieusementgarantir dans le futur une qualité de service égale à celle du SSIAD ?

Cette décision est précipitée et brutale. Qu'on en juge. Le 20 juin, les 7 aides-soignantes remettent aux usagers ou à leur familleproche un courrier de M. le Maire pour les informer que ce service sera supprimé. Elles l'ont découvert le matin même ! Enfin reçuesen septembre, elles sont "reclassées" en catastrophe sur des postes bien éloignés de leur métier, et s'inquiètent, légitimement, deleur avenir. Quel manque d'humanité envers le personnel et les usagers !

Incompréhension et colère animent tous ceux à qui ce service de proximité va manquer !

Que disait le candidat Dublineau dans son programme ?
"Le maintien à domicile sera privilégié avec une bonne coordination entre les intervenants.
Les services à la personne seront développés"
Beau développement puisqu'après la diminution du nombre d'auxiliaires de vie, de la fréquencede livraison des repas, c'est le service de soins qui est supprimé !

Il ne fait pas bon être âgé ou handicapé, et souhaiter rester à son domicile à Eaubonne !