emag

Lors d’une précédente tribune, nous avions présenté les inquiétudes soulevées par le budget 2015: augmentation des dépenses de fonctionnement, équilibre financier précaire, reposant sur des recettes exceptionnelles non pérennes. 

Un manque de cap et de maitrise confirmé lors des deux derniers conseils municipaux.

En juillet, nous apprenions que le Maire a souscrit un emprunt court terme de 2M€ pour renflouer la trésorerie.

En septembre, l’équipe municipale a annoncé trois opérations d’achats de terrains pour un montant total de 3,7M€. Faute d’anticipation pour intégrer le financement de ces opérations au budget, le Maire n’a pas eu d’autre alternative que de recourir à un financement à 100% par l’emprunt et a dû passer une Décision Modificative pour inscrire un emprunt de 3,7M€.

Ceci est d’autant plus étonnant que dans le même temps, la ville a appris qu’elle était bénéficiaire (pour la seconde année consécutive) d’une subvention exceptionnelle et disposait donc d’une recette complémentaire qui aurait pu être utilisée pour financer en partie (10% quand même) les achats de terrains.
Mais le Maire a décidé de ne pas utiliser cette manne imprévue de 380 000€ et préfère l’emprunt à l’autofinancement. Cette décision génère environ 150 000€ d’intérêts d’emprunt supplémentaires.

Et pour finir, le Maire annonce renégocier un emprunt structuré pourtant à faible risque.

Cette décision prise hâtivement, engendre un coût de 670 000€ pour la ville. Montant réclamé par la banque comme frais de renégociation. Un coût exorbitant, représentant pratiquement un tiers du solde du prêt de 2,2 M€.Décision fondée sur un seul argument : les taux d’emprunt actuellement bas.

Nous avons démontré lors de nos interventions (analyse financière et graphique à l’appui) que ce montant était démesuré par rapport au risque potentiellement encouru.

 

Résumons : 2 M€ d’emprunt court terme, 3,7 M€ d’emprunt long terme, 670 000€ de frais financiers générés par la renégociation d’un prêt et 380 000€ de recette supplémentaire non utilisée pour diminuer le besoin d’emprunt, soit 150 000€ d’intérêts d’emprunt en plus.

Les Eaubonnais ont de quoi être inquiets.

 

Vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter.

Le groupe Eaubonne, notre ville : Marie-José Beaulande, Frédéric Legendre, Jean Aubin, Alexandra Girard, Bernard Le Dûs, Sylvie Daunesse, Gilles Thuillier

www.eaubonnenotreville.fr

contact@eaubonnenotreville.fr

facebook : Eaubonne notre ville

twitter : @EaubonneNV