Au conseil municipal du 1er décembre, a été débattu le schéma régional de coopération intercommunale proposé par le Préfet de région, dans le cadre de l'application de la loi du 27 janvier 2014, pour une application avant le 31 décembre 2015. Ce projet prévoit de constituer des intercommunalités d'au moins 200 000 habitants. Val-et-Forêt, qui regroupe 84 000 habitants, est donc concernée par un regroupement avec une autre intercommunalité.
Ce premier schéma prévoit de scinder Ermont et Eaubonne.
Les villes d’Ermont, St Leu et Le Plessis Bouchard rejoindraient le Parisis alors qu’Eauboone, St Prix et Montlignon rejoindraient la CAVAM.
Notre groupe a voté, avec la majorité, une délibération qui se prononce contre le schéma régional de coopération intercommunale, refuse la scission entre Ermont et Eaubonne, demande la fusion de Val-et-Forêt avec le Parisis, et souhaite l'ouverture d'une réflexion pour la constitution d'une intercommunalité de plus grand ampleur avec la CAVAM, au regard des enjeux régionaux.
Il est à noter qu’une deuxième consultation interviendra au cours du 2ème trimestre 2015, sur un projet éventuellement amendé.
Téléchargez l'intégralité de l'intervention des élus de notre groupe