audit


Annoncé comme une mesure phare lors du vote du budget 2014, la nouvelle majorité a commandé un audit financier à un cabinet externe dans le but non avoué de pouvoir dénoncer l’état des finances laissé par l’équipe sortante en mars dernier.
Malheureusement pour Monsieur Dublineau, l’audit portant sur la période 2000-2013 rétablit les contre-vérités véhiculées durant la campagne et confirme la bonne gestion des finances sur cette période.

Citons juste les conclusions qui précisent que « la Ville » (pour ne pas dire l’équipe de François Balageas) a su :

  • Prévenir l’apparition d’un effet ciseau
  • Garer des épargnes positives et relativement confortables
  • Maintenir son niveau d’équipement * Conserver un ratio de désendettement soutenable.

Cela se passe de commentaire.

Ces résultats semblent irriter Monsieur Dublineau qui ne pourra pas s’en servir pour justifier les mesures qu’il envisage de prendre.