Le budget voté le 30 avril devait, si l'on en croit le document "actions des 100 jours" distribué dans les derniers jours de la campagne électorale, refléter les "axes stratégiques" de la nouvelle municipalité.

Il n'en est rien.

Une seule mesure "cosmétique"
Le budget est en très grande partie celui de l'ancienne majorité, relooké grâce à une petite somme additionnelle pour les espaces verts. Somme qui ne peut à aller seule permettre de changer quoi que ce soit !
Interpellé, M. le Maire a répondu que le temps avait été court.
Argument irrecevable ! Ancien conseiller municipal, il n'ignorait pas le fonctionnement municipal, et a malgré tout promis ce qu'il savait ne pas pouvoir tenir.

Un "audit" inutile et coûteux
Tout comme il n'ignore rien de la très bonne situation financière de la ville, faiblement endettée (pour rappel les comptes sont disponibles sur http://www.collectivites-locales.gouv.fr/).
Alors, à quoi va servir cet audit, qui va coûter 30 000 euros ?
A tenter de justifier l'abandon de promesses de campagne ?
A tenter de jeter le discrédit sur la gestion précédente, au mépris de la réalité ?

Constructif mais attentif, notre groupe attend les choix assumés de la nouvelle municipalité, et sera vigilant sur les modifications substantielles du budget qui ne manqueront pas d'intervenir en cours d'année.